Quelques documents

 

École dans la Loire d'hier à Aujourd'hui.

Association Loi 1901
Siège social : E.S.P.E. Loire, ( ex I.U.F.M ), E.L.H.A.
90, rue de la richelandière, 42023 Saint-Étienne Cedex2


 

Son histoire

 

Dans les années 1980, deux inspecteurs primaires,

Jean Teil et Jean Pierre Ramognino

avaient décidé de mettre en commun les objets et documents qu'ils avaient rassemblés dans leurs circonscriptions respectives et ils ont reconstitué une École d'autrefois à Chambles dans la Loire, École qui fut inaugurée en 1987, le même jour que la toute nouvelle école du village par

Monsieur Lucien Neuwirth,
Président du Conseil général.

L'entrée de l'Ecole datant de 1882
et la classe reconstituée.



Ils rejoignaient ainsi le désir de Pierre Blanc et Paul Guyot, depuis toujours intéressés  par le passé scolaire de notre département. Il était donc logique que tous oeuvrent dans la même direction. Ce qui fut fait.

Malheureusement, au bout de quelques années et pour des raisons de sécurité et de vétusté cette classe a fermé et les objets ont trouvé place dans l'école de la rue Babeuf où notre association avait son siège et ses locaux.

De nombreux étudiants ont pu travailler et nous les avons aidés dans la rédaction de leurs thèses ou mémoires, jusqu'au moment où des vandales ont saccagé nos locaux.

Notre collègue Jean Teil est ici, consterné devant ce vandalisme qui a anéanti plusieurs années de dévouement.

 


Suite à ce désastre, il a fallu déménager.   La Mairie de Saint-Étienne qui nous a beaucoup aidés pour cela  et nous sommes actuellement accuellis par l'E.S.P.E. ex I.U.F.M, Rue de la Richelandière.

Depuis plus de deux ans, de nouveaux acteurs poursuivent le travail entrepris par l’ancienne équipe et le partenariat se concrétise avec l’Université et l’E.S.P.E..
Le site Internet est ranimé, modernisé et complété.
Les responsables de l’E.S.P.E. ayant proposé une salle de 80 m2, située au dernier étage du bâtiment B, nous imaginons de susciter l’intérêt des enseignants, des formateurs et des étudiants, en utilisant autrement le matériel longuement collecté. C’est ainsi qu’a mûri le projet de la Classe-Exposition.
    La Classe-Exposition dans la nouvelle salle partagée en deux par une série de grilles mobiles assurant la délimitation des espaces et donnant la possibilité d’un affichage recto-verso.
    La Classe - Nous avons voulu donner l’idée d’une classe des années 1930 avec un mobilier d’époque, remis en état, constitué de tables de divers types (de 2 à 9 places), d’un bureau magistral perché sur son estrade, d’un tableau noir à volets, d’un véritable poêle Godin avec son pare-feu et sa caisse à bûches… Rien ne manque, ni la carte de France, ni l’affichage réglementaire, ni la pendule… Cette installation est appelée à rester en l’état, complétée par une présentation des outils de l’écriture sous la forme de panneaux et de micro-vitrines didactiques.
    L’Exposition - L’espace réservé à l’Exposition est prévu pour être utilisé en demi-salle et en coins dont le contenu pédagogique sera appelé à varier sur un rythme à fixer, quelques mois par exemple.
    La demi-salle - Dans sa configuration actuelle, la demi-salle est consacrée à l’enseignement de la géographie avec 12 cartes murales montrant l’évolution de la visualisation, de 1880 à nos jours, quelques maquettes, une présentation de manuels, d’atlas, de cahiers de croquis…
    Les coins - Un premier coin est réservé à l’enseignement du système métrique décimal. Un deuxième concerne l’enseignement des sciences avec des panneaux. de grand format et surtout une évocation du musée scolaire enrichi par les classes-promenades et les classes transplantées. De nouveaux thèmes sont en cours d’élaboration tant pour la demi-salle que pour les coins. Ils seront en place en septembre prochain.
    Et les micro-vitrines - Les dix premières micro-vitrines sur le thème de l’écriture ont suscité un certain intérêt, nous amenant à en réaliser une trentaine d’autres, toutes relatives aux outils et à la vie scolaire. L’ensemble des 40 vitrines a déjà été présenté en exposition. La première étape de la rénovation est en cours et semble réussie, il faut, en élargissant le cercle des compétences, présenter d’autres thèmes, d’autres matières et toujours innover.
Le 5 mai 2015
Louis Drevet, responsable des collections

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques documents